22 mars 2011

Une ONG africaine dénonce les violations des droits de l'homme à Tindouf

1
Dakar, - L'ONG africaine "Action Internationale pour la paix et le développement dans la Région des Grands Lacs" (AIPD) a dénoncé les violations des droits de l'homme dans les camps de détention à Tindouf et appelé la communauté africaine à faire pression pour assurer "la liberté d'expression et de mouvement des populations de Tindouf".

"La société civile africaine suit de très près les développements de la question du Sahara. Les droits de l'Homme sont violés à Tindouf. Le dernier cas le plus médiatisé est celui de l'arrestation de Moustapha Ould Selma par le polisario à cause de son opinion favorable au projet d'autonomie proposé par le Maroc", a déclaré le président de l'AIPD, M. Maurice Katala, cité par le site d'information "Africaguinee".

Au nom de son ONG et du Comité International pour la Charte africaine (CIRACl), M. Katala a lancé un appel à toutes les bonnes volontés pour contribuer à la résolution du conflit du Sahara qui handicape les efforts d'intégration sur le continent africain.

"Nous saisissons cette occasion pour lancer un appel pour garantir la liberté d'expression et de mouvement des populations de Tindouf pour faciliter l'application du plan d'autonomie proposé par le Royaume du Maroc pour le Sahara", a-t-il ajouté.

"Notre engagement n'est pas partisan, mais seule une Afrique unie peut relever les nouveaux défis du développement du continent", a affirmé M. Katala qui s'exprimait au nom de son ONG dans le cadre d'un rapport sur "la liberté d'expression dans les zones de conflits".

Posté par assahraoui à 12:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Une ONG africaine dénonce les violations des droits de l'homme à Tindouf

Nouveau commentaire